Cassio, Tome 1 by
(French Edition)

No critic rating

Waiting for minimum critic reviews

Synopsis

145 après J.-C. Lucius Aurelius Cassio, un des hommes les plus riches et les plus influents de Rome, est victime d'une conjuration. Au coeur de sa propre demeure, quatre assassins masqués le frappent de leur poignard.

Près de deux mille ans plus tard, l'enquête commence. L'archéologue Ornella Grazzi découvre des parchemins de la main de Cassio. Elle cherche, page après page, à dévoiler les visages des quatre meurtriers.
Et bientôt, une figure étrange, puissante, surgit lentement du passé. Cassio. Sa mort. Et sa vengeance.
 

About the Author

Né à Bruxelles le 10 septembre 1954, Stephen Desberg se rode au scénario dans l'ombre de Maurice Tillieux. Il collabore aux derniers récits de celui-ci sur "Tif et Tondu" ("Le Gouffre interdit" en 1978, puis "Les Passe-montagnes") et prend ensuite en charge l'écriture de cette série jusqu'au départ de Willy Maltaite (Will), en 1990. Scénariste quasi attitré de la famille Maltaite, il va produire d'autres récits pour Will (dont trois grandes oeuvres plus "adultes" : "Le Jardin des désirs" et "La 27e lettre" dans "Aire Libre", puis "L'Appel de l'enfer" chez PetT Productions) et pour son fils, Eric, avec lequel il développera successivement "Jules et Gil", "La Famille Hérodius" et la série de l'agent secret "421" pour SPIROU, avant de se tourner vers un humour plus adulte dans "Carmen Lamour" chez PetT Productions en 1993. Ainsi lancé, il imagine successivement dans SPIROU les séries "Mic Mac Adam" pour Benn dès 1978, un premier essai de "Billy the Cat" avec Colman en 1979, les aventures fantastiques de l'ange "Arkel" pour Marc Hardy en 1981 et l'ambiance africaine rétro de "Jimmy Tousseul" pour Daniel Desorgher en 1987. Chez Casterman, il s'associe avec Johan De Moor pour composer les personnages de "Gaspard de la nuit" et de "La Vache". Au Lombard, il écrit "Le Sang noir" pour Bernard Vrancken. Dargaud édite son "étoile du désert", saga illustrée par Enrico Marini. Parmi ses plus récentes création, il concient de signaler "Le Cercle des sentinelles" avec Philippe Wurm chez Casterman. C'est néanmoins le chaton "Billy the Cat" qui lui assure son plus grand succès lorsqu'il décide en 1987 avec Colman de relancer cette ébauche vieille de huit ans déjà. Ces nouvelles aventures vont déboucher sur une remarquable série d'albums, parcimonieusement produits par un dessinateur perfectionniste, et éveilleront l'attention de millions de téléspectateurs européens grâce à une série parallèle de dessins animés. Né le 21 mai 1949, Griffo a été admis à l'Académie des Beaux-Arts d'Anvers à l'âge de 15 ans. En 1971, il commence à produire quelques bandes pour la presse «underground». Parallèlement, il réalise des illustrations pour des revues féminines et des caricatures de rock-stars pour «Humo», le grand hebdo de télévision flamand. Mais, c'est dans le journal «Tintin» que son parcours dans la bande dessinée débute réellement... En 1975, il y reprend les gags de «Modeste et Pompon» créés par Franquin. Mais, ayant eu l'audace de placer Modeste et Pompon dans le même lit, il est remercié au bout d'une année et il se reconvertit dans la publicité. En 1982, il revient à la BD en illustrant «Bob Wilson», un album scénarisé par D. De Laet et édité par M. Deligne. En 1984, il propose ses services à la Rédaction de «Spirou». Il s'y voit commander la mise en images de «SOS Bonheur», un scénario de J. Van Hamme initialement conçu pour la télévision. Publié dans la collection «Aire Libre» de Dupuis, ce triptyque remportera un beau succès... Deux ans plus tard, Griffo dessine pour «Spirou», trois enquêtes de «Munro» imaginées par J.F. Di Giorgio. En 1987, de sa rencontre avec J. Dufaux, naît la série «Beatifica Blues» chez Dargaud. Glénat la poursuivra sous le titre de «Samba Bugatti». Pour cet éditeur, tous deux ont entre-temps inventé les exploits galants de «Giacomo C.», gentilhomme vénitien du 18e siècle. En 1994, mais pour la collection «Aire Libre» de Dupuis cette fois, le duo publie le mémorable diptyque «M. Noir». En 1996, au Festival d'Angoulême, Griffo fait la connaissance de P. Cothias. En résultent l'épopée de «Cinjis Qan» chez Glénat et «La Pension du Docteur Eon» dans la collection «Signé» du Lombard. Pour Le Lombard, Griffo a aussi produit «Vlad », sept albums de la collection «Troisième Vague» scénarisés par Y. Swolfs, et, depuis 2006, il dessine la série «Ellis» sur un scénario de S. Latour.
 
Published by LOMBARD.
Genres: .